Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
WARSZAWA

A Noël, nous étions avec Jeanne à Varsovie. Un magnifique voyage! Merci Jeanne pour son obstination et sa détermination, faute desquelles il n'aurait pas eu lieu.

Je suis impressionné par la messe de minuit dans la Cathédrale St. Jean, par l'immense appel Guéris nos coeurs !!! visible dans la nef, par l'homélie du père Bartołd, par les pains azye distribués généreusement aux fidèles qui les partageaient les uns avec les autres dans une ambiance chaleureuse, inconnus aux inconnus, souriants, serrant les mains.

Cette messe, l'ambiance festive des rues décorées de Varsovie, légèreté et gentillesse des Varsoviens, et surtout l'accueil véritablement royal de nos amis, nous surprenaient, restent inoubliables.

C'est la situation politique de la Pologne depuis les élections présidentielles et parlementaires de l'année dernière qui jette une ombre sur cette image personnelle. Je les ai rapidement commentées dans mes blogs, la presse polonaise apporte des appréciations d'experts connu(e)s et expérimenté(s) (pour l'instant, avant que le politiquement correct ne les réduira en silence). Les gens manifestent dans les rues.Tous les chauffeurs de taxi m'ont exprimé leur colère et leur indignation,

Le parti au pouvoir, c'est à dire Loi et Justice, c'est- à-dire Jarosław Kaczyński, est brutal, ses paroles sont haineuses, son objectif devient chaque jour plus visible: imposer à tous les Polonais un régime jugé juste, fondé sur l'obéissance au pouvoir accepté sans critique, ignorant le bien de tous les Polonais, la Constitution - la loi suprême de la République, faisant fi du respect élémentaire du prochain.

Je n'ose pas analyser. Je vis maintenant hors de la Pologne. A une personne très proche, j'ai exprimé mon incompréhension du vote des Polonais. En réponse, cette personne a attiré mon attention sur les énormes pertes que la Pologne et sa culture ont subies lors des conflits mondiaux et occupations allemande et soviétique du passé encore récent. En effet, nous n'avons pas beaucoup d'hommes politiques de haute volée, la société, fatiguée, désorientée et inquiétée par les fautes de gouvernants successifs, se laisse facilement mener.

Je ferai plutôt le résumé de notre séjour de dix jours à Varsovie pleins de renconcontres:

Marek Z., un des mes meilleurs amis d'école, et son épouse Ula. Comme d'habitude, ils nous ont pris sous leur protection. La veillée de Noël (à l'occasion antidatée, la veillée traditionnelle étant prévue en famille) était préparée selon les anciennes règles, avec le partage du pain azyme et les voeux mutuels, Marek a organisé mon déplacement à Częstochowa, il nous a emmenés à Głosków, chez Marta et Staszek, avec, dans la voiture, mult victuailles de Ula et aussi de Jolanta Ch. Cher Marek! Il ne change pas, toujours aussi minutieux et précis.

Depuis quarante ans je fréquente la maison de Marta et de Staszek. C'est pour moi un endroit important, magique. Il contient les joies du passé et une certaine tristesse. Ils nous ont reçus avec gentillesse, la conversation était riche et cordiale... Marta et Staszek, nous sommes avec vous, gardez l'espoir!

A Częstochowa, j'ai rendu visite à Janek M., un autre meilleur ami d'école. Il ne va pas très bien. Avec son héroïque Basia, ils luttent avec espoir, courage et détermination. Au cimetière Saint Roch, j'ai prié sur la tombe de mes parents, de ma grand'mère et de ma soeur, fidèlement entretenue par Janek, et sur celle de sa famille.

Nous nous sommes longuement vus avec Zygmunt S., Muś, ou "oncle", ou encore "Maître" comme disait Tadeusz M. Européen et patriote, il observe assidûment la chose polonaise, il connaît notre monde de la culture. Tout en écoute, il cherche à tout comprendre. Ce contact est toujours pour moi une leçon d'actualité polonaise. On est heureux qu'il soit là.

Des heures passées avec Jolanta et Marek Ch., mon successeur et compagnon au Consulat polonais à Lille, ami et du temps du travail commun, avec lequel je partage l'espoir et les déceptions que nous avons vécues. Marek est mon cadet. J'ai du mal à comprendre pourquoi cet homme, jeune et cultivé, ne soit pas appelé à de plus hautes responsabilités. Son épouse est sans doute son plus grand bonheur, comme sa propre générosité. Nous l'avons beaucoup apprécié quand aux aurores de notre départ Marek nous a aidés à porter nos valises et à nous trouver un abri du vent dans l'énorme palais de la culture, en attendant notre navette.

Andrzej et Zula (du prénom Zofia) W., et trois ou quatre générations de la famille W. nous ont invités à une cérémonie liée aux Fêtes de Noël (Jasełka). Cette cérémonie, inspirée des mystères franciscaines du Moyen-Age, fait penser au spectacle Le Betlejem Polonais écrit par Lucjan Rydel en 1917. Il nous été donné de regarder une représentation unique: quelque 50 personnes dont beaucoup d'enfants, membres de la même famille W. avaient préparé et réalisé leur interprétation de ce qui leur semble important en Pologne d'aujourd'hui, et chantaient les chants de Noël polonais. Suite à quoi, Andrzej, debout, a distribué des livres, ayant un mot personnel et un geste pour chacun de nous. Nous mêmes, nous eûmes droit à sa récente autobiographie, avec dédicace de circonstance. Un déjeuner couronnait la journée. Comment ne pas leur être reconnaissants! Depuis, j'ai eu Andrzej au téléphone. Il fait très froid à Varsovie, les chevaux de Zula souffrent, et la voiture de Andrzej, victime du gel, s'est arrêtée.

Karolina et Tomasz, enfants de Alicja et Bogdan K., accompagnés d'un autre Tomasz, fiancé de Karolina, nous ont amenés à la ferme de leurs parents, nos amis, à quelques kilomètres de Varsovie. Un repas somptueux nous attendait dans le grand salon, que nous connaissions d'autres temps. Merci à toutes les personnes réunies nombreuses! Encore du temps bien passé!

Dans notre hôtel, nous avions la joie de recevoir Janek T., malheureusement sans Biruta, son épouse, fatiguée après les fêtes. Les amis de Więź sont souvent à nos côtés. La conversation avec Janek T., écrivain, traducteur de vieux textes, blogueur, était riche et instructive. Jeanne aimait ses connaissances théologiques.

J'ai beaucoup regretté la chute d'un autre Janek, mon cousin de la famille D., accident dont la gravité m'a privée d'une rencontre avec des scientifiques féconds et appréciés: Teresa D. est, comme Janek, spécialiste en archéologie. La rencontre de l'année dernière, chez eux, était si intéressante! Lève toi, Janek, et marche! Avec mes voeux pour vous deux!

Suis-je trop long? Cela ne correspond qu'en petite partie à ce que nous avons réellement vécu à Varsovie!

Merci à tous !!!

Partager cette page

Repost 0
Published by 011bukowski.over-blog.fr