Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 18:05

 

[procès verbal de la session du parlement (Sejm) polonais du 18 juillet 2017, internet

voir aussi, en français, http://www.lemonde.fr/europe/video/2017/07/29/la-crise-politique-en-pologne-expliquee-en-trois-minutes_5166486_3214.html

… J.K., le député : "Pardon monsieur le président, moi, hors tout mécanisme. (voix de surprise dans la salle…) Je sais que vous avez peur de la vérité, mais n'essuyez pas vos gueules de traîtres avec le nom de mon frère de sainte mémoire! Vous l'avez détruit, assassiné! Vous êtes des canailles!", a lancé Jarosław Kaczyński aux parlementaires d’opposition avant d'adresser un "dégage!" sec, à une députée souhaitant lui répondre.

 

J.K., un parlementaire parmi 460. Chef d'un partie Droit et Justice.  Le 10 avril 2010, son frère jumeau et 96 importants responsables Polonais furent tués dans un accident d’avion. J.K. sait que c’était volontaire, il sait la vérité. Il peut tout. 

 

Nous sommes à mille lieux d'une banale explosion d'un homme irrité. La scène de ce juillet 2017 fait partie d'un scénario réfléchi et réalisé par l'homme qui cherche à venger ceux ont assassiné son frère, et qui forcément, sont ses ennemis et qui empêchent de réaliser sa politique. 

 

Avec tristesse et désespoir, je regardais cette scène. Le séance du parlement était soigneusement arrangée. Les présidents - bien instruits et disciplinés - fixaient le temps de parole (ce qui normal), mais coupaient le micro (des orateurs de d'opposition, les autres se contentaient des petites et grandes méchancetés) après 3 minutes (ce qui l'est moins).  L'ambiance était pesante, les mots incontrôlés (de deux côtés de la salle), le service d'ordre très présent. 


Les Polonais en Pologne, jeunes et moins jeunes l'avaient regardée aussi. Il est étonnant que dans toutes villes du pays les moins jeunes, souvent trop jeunes pour se rappeler l'époque de Solidarność, demandaient du respect de la Constitution, et qu'ils étaient en colère. Surtout les moins jeunes, ceux qui ne se souviennent pas de cette époque m'étonnaient par leur maturité, par leur intuition de continuité de notre histoire. 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai voulu montrer ces quelques images, car elles montrent une nouvelle vérité du drame de la Pologne. Vérité nouvelle, puisque aux deux blocs opposés, Entente Civique, et Droit et Justice, vont devoir désormais compter avec ces jeunes qui manifestent. 

 

Jarosław Kaczyński c'est le mauvais génie de la Pologne. Rien ne permet d'espérer qu'il change.

 

Pour terminer, je citerais Tadeusz Mazowiecki, qui avait dit, le 10 juillet 1992, à la fin de son premier discours au parlement polonais : "Seigneur, donne moi la force pour que je puisse changer ce que je peux changer. Donne moi la modestie pour que je supporte ce que je ne suis pas capable de supporter. Et donne moi la sagesse pour je sois capable de distinguer l'un de l'autre."

 

Quand ce rêve se réalisera-t-il ?

Partager cet article

Repost 0
Published by 011bukowski.over-blog.fr