Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 00:41

Une belle cérémonie s’est déroulée ce 11 novembre à Wittes, une commune rurale du Pas-de-Calais. La Municipalité et l’école Jules Verne honoraient ses libérateurs, militaires anglais, polonais et français, tombés pour la liberté.

 

Dépôt de gerbes, hymnes nationaux et drapeaux, le décor nécessaire était planté. Mais l’extraordinaire, c’étaient les enfants qui lisaient et récitaient les textes du général de Gaulle et de Péguy, participaient de plein cœur et en chœur à cette fête, rendant la journée festive, puisque commémorer de cette façon signifie penser et se rendre compte de l’événement.

Des drapeaux français ont été déposés par les élèves sur chaque tombe. Les soldats tués durant les conflits de 1870-1871 et lors de deux guerres mondiales ont été appelés individuellement au Monument aux Morts de la ville, aux aviateurs anglais au cimetière municipal, et devant la Stèle à la mémoire des militaires Polonais tombés le 4 septembre 1944, au lieu-dit le Calvaire. J’étais touché par la présence d’un représentant d’un mouvement polonais jadis puissant et aujourd’hui presque oublié, Solidarność et de son drapeau.

Qu’il me soit permis de les énumérer, ceux qui ont tant aimée la terre de France (Péguy)  et qui l’ont tant servie (de Gaulle) :

Alexandre Albert, Jules Bataille, Auguste Boulin, Janvier Bouve, Eugène Caron, Gaston Dellys, Léon Domare, Paul Dume, Arsène Dume, Emile Joseph et Victor Deprey, Jules Everaere, Jules Evrard, Gaston Flament, Auguste Laigle, Georges Lecigne, Jules Loyez, Victor Marle, Edouard Mouflin, Elysée Pavy, Gabriel Peignau, Jules Petitprez, Lucien Ranes, Arsène Simon,  Abel Store, Emile Thorel, Pascal Vest, Louis Vicart, Arthur Vitry, Victor Wallart,

Richard Bennet, Denis Harrison, Albert Harrison,

Tadeusz Korta, Roman Nowakowski, Józef Salomon, Franciszek et Karol Walczak.

Morts pour la France!

Morts pour la liberté!

M. Lemettre, responsable des classes CM1 et CM2 de l’école, a préparé, avec les élèves, un document annexe intitulé Il faut sauver le soldat Deprey en reprenant le titre du film de Spielberg. D’après le témoignage de Victor Deprey, mort à 95 ans, et selon les archives, le document retrace, pour leur rendre un hommage particulier, l’histoire de ces soldats, exemplaires à plusieurs titres, de toutes les victimes des guerres.

Les habitants du village et les invités ont été vraiment impressionnés. Parmi eux, je note une combattante polonaise, Mme Backiel, et la vice-présidente du Souvenir Français, Mme Léonie Konieczka-Kosmala, victime de la seconde guerre mondiale.

Je pense à mon vieil ami en Pologne, et aux ses recherches consacrées au Capitaine Witold Pilecki, qui s’est fait volontairement prisonnier d’Auschwitz. Il est heureux que les jeunes d’aujourd’hui s’intéressent aux vieux d’antan.

Merci, Monsieur le Maire, Hervé Faucon, pour cette belle journée. 

Jędrzej Bukowski 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 011bukowski.over-blog.fr - dans Spotkania
commenter cet article

commentaires