Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 23:21

t

 

 

                                     Konsulat-sciete-drzewo.JPG

Le trois mai 2012 au Consulat Général de la République de Pologne, à Lille

Une émouvante soirée s'est déroulée au 45, Bouleard Carnot, à l'occasion de la Fête Nationale de Pologne. Emouvante et triste, particulière. Le 3 mai 1792 une grande constitution a été votée en Pologne. Depuis, hommage lui est rendu par les Polonais partout dans le monde.

Les Polonais du Nord de la France lui rendaient hommage par de grands défilés, dont j'avais l'honneur d'être témoin. Ils se rassemblaient nombreux devant le Consulat Général, venus par autobus, ils marchaient à travers la ville, avec les drapeux, souvent en costumes populaires, dans une ambiance festive. Certains pleuraient.

Surtout de joie, quand l'histoire faisait taire la voix de la Nation, quand tout semblait perdu, quand on avait de la chance d'habiter un monde libre.

Les choses changent. Il n'y a plus de défilés à Lille à l'occasion de la Fête Nationale polonaise. Les uns et les autres gardent sans doute le sens du patriotisme, ils l'expriment comme l'époque le leur dicte, en fonction de ce qu'ils savent, de  ce qu'on leur apprend. A la veille du 3 mai, monsieur le Consul Général et son Epouse ont organisé un concert de jazz et une réception.

Magnifique soirée. Monsieur le Consul Général a brièvement parlé du rôle de la Constitution, il a décoré deux personnes dont les mérites pour l'histoire et la culture polonaise sont évidentes. Monsieur et Madame ont su créer une ambiance de famille. 

Les autorités polonaises ont décidé, elles,  de vendre le bâtiment du Consulat. La soirée avait donc aussi un caractère d'adieu. Tristesse et incompréhension se sont emparées des habitués du lieu. Ma tristesse et ma propre incompréhension aussi: le prix matériel du bâtiment vaut-t-il vraiment la valeur historique et le travail de cette Polonité du Nord que j'ai eu le bonheur de connaître en 1991, et dont les décorés de ce soir ont grandement décrit la mémoire?

Combien coûte un banal cadre de bois avec l'aigle polonais? Les combattants polonais de Lille l'ont rendu au Consulat de la République de Pologne au moment où j'ai pris mes fonctions de premier consul de la Pologne indépendante. Il est facile de voir un symble seulement dans ma question, mais a-t-on réfléchi aux conséquences d'une transaction?

Ne fallait-il pas plutôt faire du bâtiment un centre de Pologne et de la Polonité? Monsieur le Consul m'en a souvent parlé, avec mon épouse, nous y avons travaillé, quand il fallait d'abord en préparé des conditions.

En mai 2010 il a fallu - semble-il - couper l'arbre dont la force des branches a vaincu l'acier de la grille. Cet arbre était le premier objet que j'ai vu en entrant au Consulat. Il était devenu pour moi LE SYMBOLE de cette liberté que j'avais pour mission de porter à Lille.

Suis-je trop romantique ?

Jedrzej Bukowski, 1991-1995. 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by 011bukowski.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires